26/10/2006

A Charleroi, rien ne changera

vancau1

A Charleroi, ils sont décidément très, très forts !

Pour mettre en place la nouvelle équipe du renouveau qui va laver plus blanc que blanc, ils n'ont rien trouvé de mieux que Van Cau. Comme symbole du renouveau, ils auraient pu trouver mieux. Pour le plus blanc que blanc aussi, d'ailleurs.

Bref, que ceux qui ont peur du changement (ou de la prison) ne s'inquiètent pas trop car à Charleroi, rien ne changera.

Surtout quand sur les ondes de Bel RTL, le vieux yéti annonce fièrement qu'on peut très bien faire du nouveau avec du vieux. Tout est dit.

Morceau de choix de l'interview :

Van Cau : "Pour former la nouvelle équipe, le score électoral des candidats aux dernières Communales ne pouvait pas être un critère de choix. C'est sur la qualité des candidats et leur capacité à inspirer le renouveau que je me suis basé."

Catherine Brahy, la journaliste : "Oui, bon, mais votre fils, il fait quand-même partie de la nouvelle équipe !"

Van Cau, sans se démonter : "Mais Madame Brahy, il était absolument inconcevable que quelqu'un qui a fait le quatrième score de voix aux Communales ne fasse pas partie de la nouvelle équipe !"

Surréaliste, non ? Et finalement, même pas rigolo.

Commentaires

ce Van cau, même Di Rupo ne sais pas le bouger ... un vrai mafieux ! avec des tentacules ....

Écrit par : pierre | 26/10/2006

Contrepouvoir Même commentaire que les vôtres. Je pense qu'il faut avoir une conduite citoyenne et dénoncer les dérives de nos politiciens. Avant ils avaient la mainmise totale sur la communication avec leurs feuilles locales. Actuellement le citoyen peut contrebalancer leur pouvoir grâce au Net. Servons nous-en.

Écrit par : Doux jévu | 27/10/2006

l'incivisme à Charleroi on nous parle d'éthique, de démocratie mais on applique exactement le contraire de ce qu'on prétend prôner. On se sert de statistiques de pourcentages truqués pour asseoir une autorité qui n'est pas compatible avec les évênements ...et la magouille continue. Pauvre parti socialiste .. que doivent penser les Emiles Vander Velde, les Max Buzet ...

Écrit par : Le montois | 27/10/2006

Les commentaires sont fermés.